La Suisse, Singapour et la Finlande occupent les trois premières places du premier indice mondial de la connaissance

DUBAÏ, Émirats arabes unis, December 17, 2017 /PRNewswire/ --

  • Les résultats ont été annoncés à l'occasion du Sommet de la connaissance 2017 à Dubaï.  
  • Pour sa première édition, l'indice englobe 131 pays.  

Le projet sur la connaissance (Knowledge Project) a lancé le tout premier indice mondial de la connaissance, un instrument sans précédent, à l'occasion du quatrième Sommet de la connaissance, qui s'est tenu au World Trade Centre de Dubaï, les 21 et 22 novembre 2017.

     (Photo: http://mma.prnewswire.com/media/620573/MBRF_Knowledge_Summit_2017.jpg )

     (Photo: http://mma.prnewswire.com/media/620572/Knowledge_Summit_2017.jpg )

L'indice identifie la connaissance comme partie intégrante de la vie humaine, qui se répercute sur ses aspects sociaux, économiques et culturels, et comme un moteur d'un développement humain complet et durable.

La première édition de cet indice a vu la Suisse prendre la première place en obtenant 71,8 points sur 100, suivie de près par Singapour (69,5), la Finlande (68,5), la Suède (68,3), les Pays-Bas (68), les États-Unis (67,2) le Luxembourg (66,2), le Royaume-Uni (65,6), le Danemark (65,2) et la Norvège (64,3).

L'indice mondial de la connaissance se fonde sur une combinaison de six indicateurs sectoriels : l'enseignement préuniversitaire ; l'enseignement et la formation professionnels techniques ; l'enseignement supérieur ; les technologies de l'information et de la communication ; la recherche, le développement et l'innovation et enfin, l'économie. Intervient aussi dans ce classement un sous-indicateur général sur l'environnement général propice. L'indice est calculé à l'aide de 133 variables qui englobent différents secteurs capitaux dans le pays concerné, comme les taux d'inscription, d'obtention des diplômes et d'abandon dans les écoles ; l'alphabétisation ; le chômage ; l'espérance de vie à la naissance ; l'administration en ligne ; la stabilité politique ; les cadres réglementaires et juridiques ; les brevets ; les indicateurs du secteur privé ; la qualité et la disponibilité des ressources humaines (étudiants, enseignants, professionnels et chercheurs), pour ne citer que ces critères.

Parmi les résultats remarqués de l'indice, on trouve les Philippines et l'Azerbaïdjan qui se classent respectivement aux quatrième et onzième rangs en termes d'enseignement et de formation professionnels techniques, tandis que les Émirats arabes unis se classent au deuxième rang dans l'économie.

Le Dr. Hany Torky, conseiller technique principal de l'Arab Knowledge Project, a décrit l'indice mondial de la connaissance comme « une étape majeure » dans la campagne de développement durable et complet qui se fonde sur la connaissance aux EAU. Pour sa première édition, l'indice englobe 131 pays, sélectionnés en fonction de la disponibilité de données fiables et crédibles. Le projet vise à ce que l'indice devienne un outil pratique qui épaule les décideurs et les acteurs de la société à l'échelle du globe.

Publié par le Knowledge Project, l'indice de la connaissance est le fruit d'une collaboration entre la Fondation Mohammed Bin Rashid Al Maktoum pour la connaissance et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), sous la supervision d'un comité consultatif d'experts internationaux dont font partie Ahmed El Sherbini de l'Union internationale des télécommunications (UIT) ; Anuja Utz de la Banque mondiale ; Hugo Hollanders, économiste et chercheur principal à l'UNU-MERIT (université de Maastricht) ; Jan Sturesson, le fondateur de RESTING - Advice from the Future ; Laurent Probst, directeur de l'unité de recherche et de développement, PwC ; Leif Edvinsson, professeur de capital cognitif, émérite, université de Lund en Suède ; Milorad Kovacevic, statisticien principal au Bureau du rapport sur le développement humain du PNUD ; Shyamal Majumdar, directeur de l'UNESCO-UNEVOC ; Jean-Louis Laville de l'Institut supérieur des Sciences appliquées et économiques; Ali Hadi de l'université américaine du Caire et Sid Ahmed Soussi de l'université du Québec à Montréal.

Avis aux rédacteurs en chef :  

Pour consulter l'intégralité des résultats de l'indice et pour en savoir plus sur le Knowledge Project, veuillez vous rendre sur le lien suivant : http://www.knowledge4all.com

 

SOURCE Mohammed bin Rashid Al Maktoum Foundation (MBRF)



Journalists and Bloggers

Visit PR Newswire for Journalists for releases, photos and customised feeds just for media.

View and download archived video content distributed by MultiVu on The Digital Center.

 

Get content for your website

Enhance your website's or blog's content with PR Newswire's customised real-time news feeds.
Start today.

 

 
 

Contact PR Newswire

Send us an email at info@prnewswire.co.il or call us at +972-77-2005042

 

 
 

Become a PR Newswire client

Send us an email at info@prnewswire.co.il or call us at +972-77-2005042

 

 
  1. Products & Services
  2. News Releases
  3. Contact Us